PPRI

Notre commune comme 35 autres communes de La Gardonnenque est assujettie au Plan de Prévention des Risques Inondation dit « Gardon Amont ».
Ce PPRI a été validé par les pouvoirs publics en Juillet 2008.

Depuis cette date, nous connaissons précisément quelles sont les zones potentiellement à risque sur notre territoire et selon quel niveau de dangerosité les habitants sont exposés.

Le PPRI définit un certain nombre de contraintes impératives en matière d’urbanisme auxquelles doivent obligatoirement se soumettre les propriétaires des parcelles concernées. Dans son volet « prévention », le PPRI prévoit et impose aux propriétaires des habitations situées dans les zones les plus exposées, de prendre des mesures afin de réduire la vulnérabilité de leur habitation.

Un élan de solidarité remarquable

Suite aux intempéries qui ont frappé le village le 10 octobre 2014, de nombreuses marques de solidarité sont venues spontanément de la part de nombreuses personnes, institutions ou établissements qui sont venus apporter leur soutien aux sinistrés. Il n’y a pas eu heureusement de victime à déplorer, mais de très gros dégâts et de nombreux sinistrés.

Des simples témoignages de soutien par courrier ou messagerie à la présence active sur le terrain (voisins, Calmettois, bénévoles de la Croix Rouge, du Secours Populaire ou du Secours Catholique, du Lions ’club, pompiers de Lozère (avec hélicoptère et canots) et salariés de Nîmes-métropole), des aides concrètes en matériels et vêtements (Géant Casino avec du linge de maison et couettes, Electro-dépôt par l’intermédiaire du Lions’ avec des bons d’achat) et financières :
1500 euros de la mairie de, 1000 euros de la part de madame Geneviève Grand de Marseille, 500 euros des pêcheurs du Grau du Roi.

La soirée « solidarité animée bénévolement par Michel Aubanel (music show animation de Mialet) a rapporté 782 euros.

Plusieurs mairies du Canton ou de l’agglo, ainsi que les communes de Nord et de Bas-Rhin ont proposé leur aide et étaient prêtes à envoyer des agents. Les sinistrés ont également reçu pour certains des aides financières directes en fonction des sinistres de la part d’associations caritatives.

Télévisions et radios locales dont France Bleu Gard Lozère, France 2 ou TF1 ont accompagné le formidable élan de solidarité.

On ne doit pas oublier non plus les élus qui ont donné de leur temps 24 h sur 24, les agents communaux qui se sont portés au secours des sinistrés sans compter leur temps, des Calmettois qui ont proposé d’héberger les familles.
La municipalité attend maintenant les aides demandées pour venir à bout des travaux importants à réaliser mais a commencé déjà sans attendre à résoudre certaines difficultés et réparer les dégâts principaux.
Print Friendly, PDF & Email